Posted on October 25th, 2010

La société Motors Liquidation Compagny, héritiaire des actifs du constructeur automobile Général Motors, va devoir payer la coquette somme 773 millions de dollars pour procéder à la dépollution de ses 89 sites industriels basés aux Etats-Unis.

Le cout de la dépollution d'un site est toujours fonction du temps disponible pour le réaliser ; il est fort à parier qu'une prise en compte en amont de cette problématique à travers la mise en place de mesures préventives et la réalisation de diagnostics de pollution de sols aurait pemis de réduire drastiquement la facture.

Dans le domaine de la pollution des sols, à l'image de celui de la santé, prévenir c'est souvent guérir...

Posted on June 29th, 2010

Nous avions précédemment abordé la possibilité de l'utilisation de certains champignons dans le traitement des pollutions des sols; afin d'élargir notre horizon voici une vidéo présentant, entre autre, leur application dans le cas de polution aux hydrocarbures.

Posted on June 29th, 2010

Dans notre série d'articles consacrés aux traitements de dépollution in situ, nous nous intéresserons aujourd'hui à un champignon répondant au doux nom de "Podospora anserina".

Ce champignon filamenteux semble capable, par le truchement d'une de ses enzyme (PaNAT2), de transformer chimiquement des composés aromatiques et certains pesticides et par là même de réduire leur toxicité.


Si le procédé n'en est encore qu'à sa phase expérimentale, nous envisageons avec joie son développement: planter des champignons après avoir procédé à un diagnostic de pollution des sols, voilà qui change des carottages et des sondages.

Posted on June 17th, 2010


En complément des informations radiologiques obtenues auprès du "Réseau national de mesures de la radioactivité" (voir notre précédent post) nous avons acquis un compteur Geiger que nous utiliserons dorénavant lors de nos interventions de terrain.

Utilisé directement au sein des carottes de prélèvement, cet équipement nous offrira des informations immédiatement interprétables sur la pollution des sols par des radio-éléments: un outil bien utile dans le cadre de nos diagnostics sites et sols pollués.

by Mesure de radioactivité on March 9th, 2010

La première phase, oh combien décisive, d'un diagnostic environnemental de pollution des sols consiste à réaliser une étude historique et documentaire du site concerné afin d'orienter les investigations de terrain et définir le programme d'analyses.

Une nouvelle source d'informations s'ajoute à celles déjà en notre possession: Le réseau national de mesures de la radioactivité de l'environnement.
http://www.mesure-radioactivite.fr/public/

Nous l'intégrons dès à présent dans nos recherches.

by J-F Rocci on February 5th, 2010

L'arsenic (As) est un métalloide, solide à température ambiante, dont la toxicité n'est plus à démontrer: que ce soit sous ses formes hydrogénées ( l'arsine, un gaz de combat) ou sous ses formes oxydées (l'oxyde arsénieux ou le trioxyde d'arsenic, tous deux des poisons violents), il a fait ses preuves.

Le passé industriel de Marseille nous a légué des friches et des terrains présentant des impacts "significatifs" dans cet élément; raison pour laquelle cet élément est quasi sytématiquement analysé dans nos études.
Devant cette problématique l'évacuation en centre d'enfouissement est rarement la méthode de dépollution la plus pertinente: les volumes peuvent êtres gigantesques, les coûts également...

Le plan de gestion aboutit donc souvent à la réalisation d'un confinement permettant "l'encapsulage" in situe ou sur site des terres contaminées; aujourd'hui nous aurons peut être également un peu d'aide de la part d'alliés microscopiques.

Des chercheurs du CNRS avaient en effet mis en évidence en 2007 (Cf article) un chimioactisme positif (traduire une attraction et un déplacement) d'une bactérie répondant au doux nom d'Herminiimonas arsenicoxy envers les milieux riches en arsenic. Au delà de l'attirance pour cet élément, cette bactérie oxyde et séquestre l'arsenic; le rendant ainsi beaucoup moins disponible et par là même moins problématique.

Si nous n'avons pas connaissance d'utilisation de procédés de dépollution des sols grâce à cette dernière, il semblerait que son utilisation soit rentrée en phase industrielle dans le cadre de la dépollution de l'eau en Inde (Cf article)

Dans le domaine non plus du traitement mais dans celui de là détection, l'apport des micro-organismes pourrait se présenter sous la forme d'une cyanobactérie utilisant l'oxyde d'arsénite pour sa photosynthèse; peut être un futur bio-indicateur pour Environnement-Investigations.

by J-F Rocci on September 30th, 2009

Depuis quelques semaines nous intervenons sur la fuite d'hydrocarbures ayant impactés en Août dernier les sols de la réserve naturelle de Coussouls de Crau (13).
Nous nous sommes donc intéressés aux problématiques liant pipelines et pollution des sols.
La France possède un réseau d'oléoduc d'environ 10 000 km de long dont l'âge moyen dépasse 40 ans et l'on recense chaque année jusqu'à 20 fuites, la plupart et c'est heureux, d'impact limité.


Hasard du calendrier ou prise en compte post accident de l'existence de pipelines sur le sol Français, la Secrétaire d'état à l'écologie Mme Jouanno, a annoncé le 10 septembre dernier plusieurs mesures visant les sociétés de transport et d'exploitation d'hydrocarbures et de produits chimiques.

Ces propositions portent principalement d'une part sur un état des lieux des équipements dédiés aux stockages et aux transports et d'autres part sur la mise en place de contrôles obligatoires tous les 5 ans au lieu des 10 appliqués actuellement.
Ces propositions, qui seront présentées le 30 novembre prochain, se concentrent donc sur l'aspect purement technique des défaillances dues au vieillissement ou à une maintenance inadaptée; pourtant, dans la gestion de crises telles que vécues sur la Crau, l'organisation des intervenants représente un facteur de succès majeur dans la maîtrise des impacts sur l'environnement.

Il n'est pas admissible de devoir attendre plusieurs semaines les autorisations des divers organismes pour pouvoir intervenir sur le lieu d'un accident environnemental; à chaque jour perdu c'est souvent l'extension du sinistre qui progresse. L'extension des Plans Particuliers d'Interventions (PPI) aux différents écosystèmes et habitats traversés par ces oléoducs auraient été de bon ton; particulièrement lorsqu'ils s'accompagnent de toutes les décharges et autorisations nécessaires à une intervention rapide des "secours environnementaux".

Posted on August 3rd, 2009



"Un bon dessin vaut mieux qu'un long discours", cela s'applique également au sites et sols pollués: pour tout comprendre des sites et sols pollués ou expliquer votre place en tant qu’ acteur du domaine vous trouverez un magnifique schéma conceptuel animé sur le site du BRGM.

Posted on July 13th, 2009

Le carottage est la méthode de prélèvement des sols que nous utilisons pour nos études et nos prestations de terrain; en quoi consiste-t'elle?
Vous trouverez la réponse dans cet article.
Le dictionnaire de Géologie donne la définition suivante:
Le carottage est le prélèvement d'un échantillon du sous-sol terrestre ou marin obtenu à l'aide d'un tube appelé carottier que l'on fait pénétrer dans le sous-sol. L'échantillon ainsi obtenu s'appelle une carotte. Celle-ci est qualifiée d'échantillon stratigraphiquement représentatif, donc non perturbé
Environnement Investigations utilise quant à elle la technique dite du carottier battu.
Il s'agit de faire pénétrer les carottiers de 1 à 2 m de long (également appelées gouges) dans les sols à l'aide d'un percuteur. Ces gouges sont ensuite extraites à l'aide d'un extracteur afin que le prélèvement d'échantillons puisse être effectué; le mètre suivant est alors carotté. Il est à noter que cette technique n'utilise aucun fluide susceptible de contaminer les échantillons ou perturber les analyses.

La carotte extraite présente l'intégralité du terrain traversé; le sol y est non remanié et elle offre une vision immédiate de la succession des profils et des anomalies rencontrées.

Maintient de la structure physique et chimique de l'échantillon, précision de l'échantillonnage, fiabilité des données (profondeur, positionnement, succession des profils, etc.): le carottage est donc incontournable dès lors que l'on désire des données scientifiques fiables sur l'état du sous sol.


Next Posts ▶